En savoir plus sur:

Qu’est-ce que la biodynamie ?

La biodynamie c’est un peu l’aboutissement du bio. En effet, pour être certifié en biodynamie, un vignoble doit pouvoir justifier d’un certain nombre d’années en culture bio à savoir plus d’engrais chimiques dans les vignes et d’autres mesures restrictives pour le chai. Le vigneron doit justifier de ces méthodes pour concrétiser ce statut.

La biodynamie

La biodynamie est une méthode de culture qui repose sur une approche holistique, c’est-à-dire qui considère que tout est lié. On considère alors que le développement des plantes doit trouver un équilibre avec le sol et l’environnement. S’inscrire en biodynamie c’est avoir l’envie de créer des liens harmonieux avec la nature en prenant en compte de grandes influences naturelles. 

Il existe trois grands principes qui s’imposent comme essentiels à la biodynamie

Les rythmes cosmiques et l’influence de la lune

Le calendrier lunaire tiendrait un rôle important au niveau des différentes cultures agricoles et notamment dans les vignes, évoquant ainsi l’influence de l’astre lunaire sur la culture et le goût du vin.

Le calendrier lunaire est divisé en lunaisons (de 27 à 29 jours en moyenne), c’est durant cette période que la lune passe par différentes phases croissantes, montantes, pleines, etc. Selon l’idée que le calendrier lunaire influence la viticulture, chacune de ces phases correspond à une tâche précise à effectuer au niveau de la vigne.

En Lune montante, selon le calendrier lunaire, la sève monte dans les vaisseaux des végétaux, ce qui intensifie la vie microbienne et aide au développement aérien. Il est donc recommandé au vigneron qui souhaite faire ces semis, de les réaliser durant cette période.

En Lune descendante, toujours selon le calendrier lunaire, la sève descend vers les racines et c’est donc à ce moment-là que le vigneron doit enrichir son sol et le travailler.

Les préparations naturelles

Les préparations naturelles biodynamiques s’appliquent également en fonction d’un calendrier lunaire. En effet ces préparations permettent de connaitre une croissance saine et durable. On utilise ainsi des plantes ayant fermentées dans le sol, aussi bien destinées à répandre qu’à pulvériser, ces préparations biodynamiques sont classées de 500 à 508. 

-500, à répandre sur le sol pour stimuler la croissance des racines et la production d’humus : bouse de vache fermentée dans des cornes de vaches.

501, pulvériser sur les feuilles silice des cornes de vaches enterrées pendant 6 mois dans le sol pour réguler la croissance, améliorer la qualité de la production et augmenter la résistance aux maladies

502, pour le compost: Achille millefeuille (achillea millefolium) pour la mobilité du soufre et de la potasse

503, pour le compost : camomille (matricaire recutita) pour le métabolisme du calcium et rendre régulier les processus d’azotes

504, pour le compost: ortie (urticaire divisa) en rapport avec l’azote et le fer pour favoriser la formation d’humus

505, pour le compost : chêne (Quercus rober) augmente l’assimilation du calcium et rend les plantes plus résistantes 

506, pour le compost : pissenlit (taraxacum officinale) pour aider à la régulation entre la silice et potassium

507, pour le compost: valériane (valeriana officinales) pour la mobilité de phosphore dans le sol et pour protéger du gel

508, pulvériser sur les feuilles pour réprimer les infections fongiques : prèle des champs (equisetum arvense)

L’organisme agricole

En biodynamie il est indispensable que l’homme coopère respectueusement avec la nature, aussi bien végétale qu’animale. Elle entend alors que l’homme ne s’intéresse pas seulement à la parcelle qu’il cultive mais qu’il comprenne l’écosystème dans sa globalité. On se rapproche alors intimement du concept de permaculture dont le principe de base est de s’inspirer de la nature pour les cultures visant à créer des écosystèmes respectant la biodiversité.

La biodynamie, un état d’esprit

Comprendre et apprendre

La biodynamie c’est avant tout un état d’esprit, une manière de voir la nature différemment et comprendre ce qu’elle peut nous apporter dans le respect et la connaissance de divers processus. La biodynamie c’est de s’ancrer dans le mode de pensée : rien ne se perd, tout se transforme. 

Parmi nos domaines et châteaux partenaires plusieurs s’inscrivent dans la biodynamie depuis des générations. Le respect et la favorisation de l’organisme agricole est pour eux indéniable dans leur métier. Ils favorisent toujours plus l’écosystème en construisant des parcelles de plus en plus raisonnées. Mais également animal puisque des moutons sont présents dans leurs parcelles favorisant l’humus et l’engrais naturel pour les plants de vigne, engrais très riche pour la valorisation du sol et des cultures. 

La biodynamie va plus loin

En effet l’impact de la lune aurait une influence sur la dégustation des vins. Le calendrier lunaire en plus des phases de la lune, ajoute différents jours : les jours racines, fleurs, feuilles et fruits. 

De nombreux scientifiques et professionnels du vin se réfèrent maintenant au calendrier lunaire pour optimiser leur dégustation. Dans le même registre on trouve même une application mobile nommée « When Wine taste better » pour savoir quand déguster son vin. Ce mode de pensée à donc fait son chemin même dans le grand public.

Les différents jours lunaires révèlent donc différents temps forts pour la dégustation :

  • Jour racine : mauvais jour pour la dégustation du vin, ne délivrant pas tous les arômes
  • Jour fleur : jour parfait pour déguster des vins blancs aromatiques tels que le viognier ou le sauvignon
  • Jour feuille : les plantes se concentrent sur leur production de chlorophylles, journée non propice à la dégustation 
  • Jour fruit : c’est le meilleur moment pour la dégustation des vins.